Skip to content


Participation n°10: le pain blé-kamut moelleux d’une renarde gourmande, par Marie-Hélène

Au tour de Marie-Hélène, alias renardgourmande, de nous faire envie avec un pain moelleux sucré aux farines de blé et de kamut

J’aime faire le pain. Ça me rapproche de ma grand-mère, de ces femmes d’avant qui faisaient tout à la main. Si elles nous voyaient avec nos laits de soya, notre agar-agar et piment d’espelette, elles rigoleraient bien. Mais ma grand-mère me sourit avec indulgence et fierté quand je me défoule sur une boule de pâte toute collante….je le sais.
C’est grâce à Makanai que je me suis relancée dans la boulange. Miracle duquel ma famille est bien reconnaissante, puisque je fais du pain à tous les 2 jours, histoire de m’amuser, tester et m’améliorer, ce qui produit beaucoup plus de pain que ce que nous mangeons, alors on partage!
Ce pain est un essai particulièrement réussi de blé et de kamut. À la levure, puisque je n’ai pas encore apprivoisé l’idée d’un organisme vivant nommé levain dans mon frigo…..déficit d’attention ou flemme, j’ai un peu peur de le négliger. Alors l’apprivoise la levure. Bon, ce ne sont pas vos superbes pains à vous, tous craquants, bruns et presque parfaits. Mais je récompense mon courage et ma persévérance en publiant la recette de ce pain de tous les jours, moelleux et doux.

Pain moelleux blé/kamut

2¼ càc de levure de boulanger sèche traditionnelle (pas la rapide)
2 fois 250 ml d’eau tiède (à peine chaude, faites le test du poignet si nécessaire)
1 pincée de sucre de canne blond
1 càs de sucre de canne blond
2 càc de sel
3 càs d’huile de canola (colza)
300g de farine à pain de blé blanche
le même volume de farine de kamut bio moulue sur pierre (pas le même poids parce que le kamut est plus lourd, mais ici on mesure au volume)
Semoule fine de maïs (facultatif)

Partir le four à 180°C (350°F) pendant 1 minute, l’éteindre et laisser la porte ouverte (pour les régions froides; je suis au Québec)
Dans un bol contenant au moins 500 ml, mélanger la levure, la pincée de sucre et 250ml d’eau tiède. Laisser mousser pendant 15 minutes dans un endroit chaud: chez moi c’est sur la cuisinière sous l’ampoule de la hotte aspirante.
Dans un grand bol, mélanger 1 tasse de farine de blé, le reste du sucre et le sel. Ajouter l’huile au mélange de levure, ajouter le second 250ml d’eau tiède et verser sur la farine.
Mélanger jusqu’à ce que vous obteniez une pâte lisse. Ajouter le reste des farines en alternant entre le blé et le kamut. Quand la pâte forme une boule encore collante, la verser sur une planche légèrement farinée. Pétrir environ 8 minutes. Former une boule.
Huiler un grand bol (la pâte doit doubler de volume sans en atteindre le haut) et y mettre la pâte, clé (pli) sous le dessous. Huiler le dessus de la boule et recouvrir le bol de pellicule plastique. Faire lever dans un endroit chaud (je place le bol dans le four éteint avec la lumière allumée) pendant 45 minutes. La pâte doit doubler de volume.
Lorsque terminé, dégazer la pâte avec le poing (ça défoule) et verser sur le planche farinée. Jetter la pâte durement sur la planche quelques fois et pétrir pour enlever le plus d’air possible.
Diviser en deux et former deux boules. Placer, clé dessous, aux deux extrémité d’une plaque à biscuit recouverte de papier sulfurisé lui-même saupoudré de semoule de maïs. Recouvrir d’un torchon propre. Remettre au “chaud” pour 30-45 minutes et laisser lever à nouveau, jusqu’à ce que la pâte ait encore doublé de volume. Retirer du four.
Placer la grille au niveau le plus bas et préchauffer le four à 210°C (425°F). Avec un couteau aiguisé, faire des incisions en croix sur le dessus des boules, vaporiser la surface d’eau et saupoudrer un peu de semoule sur le dessus. Jeter un demi verre d’eau au fond du four et attendre 1 minute. Enfourner les pains et cuire 5 minutes à four très chaud. Diminuer la température à 180°C (350°) et cuire encore 20 minutes ou jusqu’à ce que les pains soient cuits, la croûte dorée et le dessous sonnant creux quand on le cogne avec l’ongle ou la jointure.
Faire refroidir sur une grille (pas dans le moule ou sur la plaque) pendant au moins 15 minutes. Attendre qu’ils soient complètement refroidit est encore mieux!
Si on ne veut pas que les pains se touchent sur la plaque en cuisant, on peut glisser un petit morceau de papier sulfurisé entre les deux boules, sauf si on a un four à convection (air) puisque ça s’envolerait.
Ce pain est doux, moelleux et légèrement humide du à la farine de kamut qui retient plus l’humidité que le blé. La coloration est légèrement jaune, quoique moins que le maïs. Le lendemain, il est excellent grillé…

Marie-Hélène, alias renardgourmande

Posted in Concours, Levure, Pain à la levure, Toutes les participations.


6 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. clotilde says

    Effectivement, il a l’air moelleux comme un coussin. Je n’ai pas encore testé la farine de kamut dans mes pains, je le note dans ma liste des bonnes idées à essayer !

  2. Renardgourmande says

    Bien qu’il y ait un peu de sucre dans sa préparation, ce pain n’est pas très sucré…..en fait pas du tout au goût. Si j’en met, c’est pour aider la levure, mais le sel empêche de goûter le sucre.
    Merci Clotilde, ce pain est effectivement moelleux comme un coussin!

  3. admin says

    Oui, essaye, Clotilde, je confirme que c’est bien chouette comme saveur et moelleux.

  4. Xénia says

    Je l’ai essayé hier.
    J’ai suivi les instructions à la lettre et ça donne un superbe résultat!

    Je me demandais si on pouvait enlever l’huile… j’essaierai la prochaine fois, pour voir!

    merci de cette belle recette en tous cas!

  5. Xénia says

    Voici une photo de mon pain!
    http://www.flickr.com/photos/mamselle_x/6412590071/in/photostream

  6. Flo Makanai says

    Très joli pain, bravo!



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.



css.php