Skip to content


Participation n° 30: KARAPAIXO, GARIPAUA, MOKOTZA, ou pain traditionnel basque, par Juantxo

Cette participation au concours organisé par Votrepain.com a une très jolie histoire : Jane est allée récemment à Barcelone, à BonsFocs, enseigner l’art des viennoiseries, y a recontré Teba Gonzales (voir ici), lui a parlé du concours, Teba en a alors parlé à son ami Juantxo Aramburu, qui a réalisé la recette ci-dessous, l’a fait traduire en français par une amie et Teba Gonzalez me l’envoie accompagnée d’un petit mot rédigé en anglais. Un parcours peu commun, non? Et la recette, tradition du pays basque espagnole, est haute en couleurs!

Voici le pain typique, confectionné dans certaines provinces du Pays Basque, à l’occasion des fêtes de carême.

L’usage est de l’offrir à son filleul, ou à sa filleule. Cette boule de pain à trois pointes contient un oeuf dans chaque coin; d’autre part, soit caché à l’intérieur soit sous la croûte, se trouve du chorizo (sorte de saucisson pimenté, rougeâtre, confectionné à base de porc.) A une certaine époque il ne contenait pas de chorizo le vendredi de carême afin de respecter la diète.

Cet usage est très ancien et était répandu dans maintes fermes du Pays Basque. Selon certains spécialistes cet usage serait antérieur à la romanisation et viendrait fêter l’arrivée du printemps: les oeufs seraient le symbole du renouveau de la vie. Ce n’est qu’au fur et à mesure de l’extension du christiannisme que notre “karapaixoa-garipaua-mokotza” a été lié au carême.

Malgré les années, la tradition ne s’est pas perdue et beaucoup d’enfants ont encore les yeux pétillants de gourmandise lorsqu’ils le reçoivent. Par contre, de nos jours, neuf parrains et/ou marraines sur dix l’achètent au lieu de le cuisiner.

Il semble que le nom d’origine soit “garapaio” (prononcer” garapayo”); du côté de Deba on l’appelle “karapaixo” ( prononcer “garapailcho”), à Elgeta “garipaua”( prononcer “garipaoua”) et vers Durango “mokotza” ( prononcer “mokotsa »).

Ingrédients:

Farine de blé blanche, 400g

Farine d’épeautre blanc, 100g

Levure fraiche, 10g

Eau, 325cl

Sel, 12g

Sucre, 5g

3 chorizo

3 oeufs durs

Dans un bol mélanger la farine, le sucre, le sel et la levure. Ajouter l’eau et bien mélanger. Poser sur la table et en utilisant la technique française Bertinet, pétrir durant 10 à 12 minutes. Enduire l’intérieur d’un bol avec de l’huile et y déposer la pâte obtenue. Recouvrir d’un film plastique. Laisser lever pendant 90 minutes. Ensuite poser la pâte sur la table et bien l’étendre. Donner la forme recherchée, disposer les oeufs et le chorizo.

Puis disposer  le tout sur la plaque du four au préalable recouverte de papier sulfurisé. Recouvrir et laisser lever encore une heure.

Préchauffer le four à 225 degrés. Lorsque celui-ci est chaud, enfourner la pâte tout en diminuant la température jusqu’à 200 degrés. Au cours des 3 premières minutes de cuisson vaporiser de l’eau sur les parois du four. Au bout de 30 minutes c’est prêt. Sortir votre “Karapaixo” du four et laisser le refroidir sur une grille.

Bon appétit!!!
Et si cela vous donne envie d’en savoir plus sur nos nouveaux compagnons boulangers espagnols, vous pouvez aller faire un tour ici:

http://lachicadelasrecetas.blogspot.com
http://irinaketaurunak.wordpress.com
http://ogi-ogia.blogspot.com/

Be Sociable, Share!

Posted in Concours, Levure, Pain à la levure, Pains d'ailleurs, Toutes les participations.


8 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Tiuscha says

    L’inclusion de l’oeuf est bien le signe des pains et bricohes de la période pascale ! Mais l’inclusion du chorizo, très local, et très gourmand fait touts la typicité de ce pain. Très chouette !

  2. clotilde says

    Quel pain étonnant ! Et décidément, on voyage avec ce concours, c’est un bonheur.

  3. Jane says

    Ah oui, ce parcours est très marrant! Et un peu qui sort vraiment de l’ordinaire.

  4. teba & Juantxo says

    Dear Tiuscha, Clotilde and Jane,
    Thanks for your nice words. I am sorry to write in English but, I do not manage with French. So, I hope you don mind it very much.
    Of course eggs are part of many Pascale breads, and, in Barcelona there is a moune (« mona » in Spanish) which also has eggs in it but, no chorizo.
    It’s a quite strange bread even in our area (Basque Country) and, few people knows about it.
    We are glad that you are having such a nice time with all recipes posted in your blog.
    Best regards

  5. Anne-Catherine says

    I love it.

  6. Renardgourmande says

    Congratulations on your prize! And what a nice original (at least here in Canada) recipe. Had I had ready dough in the fridge, I would have bought chorizo and made one……but the pleasure is only increased by the delay! I’ll think about you when I do it.
    Even though I don’t understand it, thank you for preserving your language. As a French-Canadian, I understand the meaning of preserving a language and all its meaning….keep on so your grand-grand children will still speak it!

  7. teba & Juantxo says

    Thanks to the organizers for the prize!!!. It’s has been a pleasure participating in this context.
    We are so glad!!!

    Renardgourmande
    thanks for your comment. I hope you’ll get the chorizo and, eventually make this bread. it’s like if you take your meal with you « all in one ».
    About the Basque language ant its preservation, we hope that future generations will speak and live it the same way we do ; )

Continuing the Discussion

  1. Karapaixo, Garipaua, Mokotza. « linked to this post on 2 avril 2010

    [...] eta bidali genuen. Begiratu hemen. Ikusi duzue? ba, orain begiratu hemen.  Laster, beste ogi liburu bat ingelesez, ainss!! Berrogei [...]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.



css.php