Skip to content


Participation n°18: le pain canadien aux noix de pécan et sirop d’érable de Stéphanie

Nous aurions du demander à chaque participant de nous envoyer une tranche de leur pain… J’aurais volontiers goûté celui que nous propose Stéphanie pour me réchauffer aujourd’hui : sirop d’érable et noix de pécan, mmm! (Et si vous voulez en savoir plus sur Stéphanie et ses pains, c’est ici.)

Avez-vous déjà eu cette envie très forte de produits français lorsque vous séjourniez à l’étranger? Mon année à Montréal n’a pas fait exception à cette règle : si j’ai aimé la vie québécoise et en ai apprécié pleinement tous les produits locaux, le fromage, la ratatouille (en plein hiver!) et le pain me manquaient souvent énormément.

Pour le pain, j’ai très vite pris mes repères dans le quartier où j’habitais et je ramenais un pain aux noix à la mie brune, presque grise, qui m’évoquait la France. Je crois bien en avoir consommé bien plus en un hiver que ce que je consomme en France habituellement! Après cet hiver rude que nous avons eu en région parisienne, j’ai repensé avec nostalgie à mon année à Montréal. J’ai soudain été en manque de sirop d’érable et de noix de pécan et ai donc décidé de faire un pain… qui me rappellerait la vie québécoise!

Voilà comment le pain canadien est donc né dans ma cocotte… Le bonus : la mie un peu serrée résultant de ce mélange de farines fait qu’on peut aisément le savourer en tartine le matin avec… du sirop d’érable bien sûr, mais je vous recommande également le fondant d’érable pour un accès de gourmandise impromptu!

Pain canadien aux noix de pécan et sirop d’érable

200g de levain

400g d’eau à température ambiante

600g de farine (mélange farine T65 – 450g – et T110 – 150g -)

10g de sel

2 cs de sirop d’érable de très bonne qualité

100g de noix de pécan hachées grossièrement

1. Dans le bol du robot, mélanger le levain, les farines, le sirop d’érable, les noix de pécan et l’eau et pétrir à vitesse moyenne pendant 5 minutes.

2. Laisser lever 30 minutes sous un torchon à température ambiante.

3. Verser la pâte sur le plan de travail et pétrir 5 minutes en incorporant le sel.

4. Former le pâton, transvaser la pâte dans un saladier légèrement fariné et laisser reposer 48 heures au frigo environ.

5. Sortir la pâte du frigo et laisser reposer une heure à température ambiante, puis transvaser la pâte dans une cocotte en fonte tapissée de papier sulfurisé. Au bout d’une heure, inciser le pain dans la cocotte, la refermer et mettre dans le four froid pour une heure à 240°.

6. Ouvrir la cocotte et laisser refroidir le pain sur une grille avant de déguster.

Be Sociable, Share!

Posted in Concours, Formule 1.2.3, Levain, Pain au levain, Toutes les participations.


2 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. clotilde says

    Il faudra que j’essaie ça de toute urgence ! Et je m’identifie parfaitement au syndrôme de la nostalgie transatlantique, qui marche effectivement dans les deux sens : en Californie, je rêvais de petits beurre et de saint-marcellin, et d’ici me manque le beurre de cacahuète all-natural et crunchy… :)

  2. Flo Makanai (admin) says

    Oh, et les bagels, et les cinnamon-raisins Thomas’ English muffins…



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.



css.php